Thursday, July 31, 2008

Dialogue Avec Mon Jardinier

I do not watch many French movies, so I am not clear about the average standard of their movies. But it has been a long time since I have watched a movie that portrayed the simple life of a less hurried man so beautifully. The screen play is just awesome. To me, it was sort of a revelation. I look for taut editing, untold visual cues and so on - but the flow of the screenplay also played a very important role in this movie. It is more like sipping a very hot cup of coffee for one hour. Slow, yet not lazy and deep, yet not rambling. The amount of effort that has gone in even on minor visual cues is very surprising. For example, as the old friends reminisce about one childhood event, the footage cuts back to a flashback to show that to the audience - even if that meant collecting an old camera from the old times just for that scene.

The other awesome aspect - there is no background music, if I recollect correctly. Just the last five minutes, to accentuate impact - that of Mozart!

Merci Jean Baker! smile



Je ne regardent pas beaucoup de films français, donc je ne suis pas clair quant à la moyenne de leurs films. Mais il a été un long temps puisque j'ai regardé un film qui dépeint la vie simple de moins de hâte un homme si joliment. L'écran de jeu est juste génial. Pour moi, c'était une sorte de révélation. Je suis tendu pour l'édition, d'innombrables repères visuels et ainsi de suite -, mais le flux du scénario a également joué un rôle très important dans ce film. Il est plus comme en sirotant une très chaude tasse de café pour une heure. Faible, mais pas paresseux et profonde, pas encore la randonnée. Le montant de l'effort qui a été en même mineur sur des indices visuels est très surprenant. Par exemple, comme le rappellent de vieux amis d'enfance sur un événement, la séquence réduit à un retour de flamme pour montrer que, pour le public - même si cela implique une collecte de vieux appareil photo de l'époque seulement pour cette scène.

L'autre aspect impressionnant - il n'ya pas de musique de fond, si je rappeler correctement. Il suffit de les cinq dernières minutes, pour accentuer l'impact - celui de Mozart!

Merci Jean Baker! smile



Note: I am not responsible for the French. Blame Google!

1 comment:

Geetika Madaan81 said...

I would like to thank you for the efforts you have made in writing this post. I am hoping

the same best work from you in the future as well.


san antonio ibiza

 
Web Analytics